Employment at UNICEF

 

Sign up for
job alert

Keep informed about job opportunities at UNICEF

Already Applied?

Update your details, view your application and progress

Refine search

Work type

Locations

Africa

Categories

Programme and Policy

Position level

Consultant National en Santé Communautaire Bamako, Mali (3 mois) for Malian national only

Apply now Job no: 522190
Work type: Consultancy
Location: Mali
Categories: Health

L'UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés du monde. Pour sauver leur vie. Pour défendre leurs droits. Pour les aider à réaliser leur potentiel. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, chaque jour, pour construire un monde meilleur pour tous. Et nous n'abandonnons jamais.

Background

Sous la supervision directe du Directeur Général Adjoint de la santé et l’hygiène publique (DGSAHP) qui rendra compte au DGSHP, appuyer la préparation et faciliter le déroulement de l’atelier d’operationalisation des recommandations de la réforme sur la restructuration de la santé communautaire.

 

Justification

La politique nationale de santé, validée par la loi 049 du 22 juillet 2002, est basée sur les principes des soins de santé primaires (SSP), sur l’Initiative de Bamako (IB) et sur la Stratégie africaine de développement sanitaire (SADS) précurseur de la SASDE[1] , de la SNSE[2] et des SEC. Cette stratégie a véritablement commencé en juin 2011. Malgré les avancées[3] des travaux[4] ont révélé que la santé communautaire est confrontée à plusieurs défis :

  • L’adaptation inappropriée des établissements du réseau Cscom à la taille de la population ;
  • Des soins de santé inabordables d’où une faible demande et une faible utilisation de la population.
  • Une détérioration de la qualité des soins dans le Cscom et dans le secteur des soins de santé Le mode de fonctionnement des ASACO basé sur le bénévolat ;
  • La faible participation des femmes dans les organes de gestion des ASACO et l’insuffisance dans l’accompagnement des groupements féminins dans les activités préventives et promotionnelles.
  • La multiplicité des acteurs qui œuvrent dans les villages sur des composantes verticales.
  • La faible coordination des acteurs au niveau communautaire ;
  • La faible fonctionnalité des cadres et mécanismes de redevabilité ; 
  • La non institutionnalisation du financement durable des soins essentiels dans la communauté comme pilier du système de santé au niveau ménage et communauté ;

C’est dans ce contexte que le Gouvernement du Mali à travers le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a entrepris un vaste programme de réforme du système de santé incluant la santé communautaire. Ainsi à l’issue des travaux, des recommandations importantes ont été retenues pour le niveau dont la gratuité des soins pour tous les enfants de moins de 5 ans ; la prise en charge de la rémunération des ASC dans le budget des Cscom ; la mise en place d’une subvention dans le budget de l’Etat pour la prise en charge des ASC ; le focus sur les soins de santé primaires au niveau communautaire et la plateforme réseau des acteurs communautaires y compris les maternités rurales. 

 

En outre à l’expiration du plan d’action 2017-2018 le Gouvernement et ses partenaires ont entrepris l’élaboration d’un nouveau plan d’action 2019-2020 en intégrant les nouveaux besoins dans la sante communautaire[5] (Tuberculose, VIH/PTME, le suivi nutritionnel des enfants sains dans le village, le suivi du statut vaccinal des enfants avec le registre communautaire etc.).   C’est ainsi qu’un atelier sera organisé en vue d’opérationnaliser les recommandations de la réforme sur la restructuration de la santé communautaire.

Sous le lead de la Division établissement sanitaire et réglementation (DESR/DGSHP) en charge de la santé communautaire du Ministère de la Santé, un groupe technique a été mis en place comprenant les partenaires clés (UNICEF, MUSO, USAID, AKF, ACF…..). Ce groupe forme la plate-formes technique qui coordonne les réflexions de l’organisation de l’atelier de consultation

 

Au vu de l’importance des résultats attendus de cette réforme sur la sante dans les dix prochaines années il s’avère nécessaire de recruter un consultant pour coordonner le déroulement des travaux de réflexion sur la réforme et la finalisation des documents clés issues de l’atelier.

 

Responsabilités et tâches spécifiques du consultant

  • Appuyer l’élaboration du document préliminaire de feuille de route avec un chronogramme détaillé des interventions prioritaires de la restructuration de la santé communautaire.
  • Appuyer l’élaboration des documents et outils d’opérationnalisation de chaque thématique.
  • Faciliter les travaux de l’atelier
  • Intégrer les observations dans le document après l’atelier 
  • Faire un briefing quotidien au chef de la survie

Methodologie

  • Basé à la DGSHP, DESR.
  • Travailler avec le groupe technique restreint en charge de la préparation de l’atelier.
  • Travailler avec le(s) conseiller(s) technique(s) du cabinet en charge de la conduite de la reforme générale de la sante.
  • Participer aux rencontres de restitution des travaux préparatoires à l’equipe de pilotage présidé par le Directeur général de la santé et l’hygiène publique (DGSHP) et au cabinet du MSHP .
  • Appuyer la présentation et la validation du rapport final au cabinet du MSHP.
  • Faire un briefing hebdomadaire à la cheffe de la survie

Les livrables (résultats attendus du consultant)

  • Les TDR et le mandat des travaux de groupes sont élaborés.
  • Les documents et outils d’opérationnalisation à court terme des soins de santé primaire sont disponibles.
  • La feuille de route définissant les interventions et les mécanismes d’opérationnalisation des recommandations de la réforme sur la restructuration de la santé communautaire à court, moyen et long terme est disponible.
  • Le rapport final de l’atelier de restructuration de la santé communautaire est élaboré.

Profil et competence

 

  • Master ou diplôme équivalent en santé publique, épidémiologie, sciences sociales ou domaines similaires ;
  • Avoir une bonne expérience (5 – 10 ans) dans la santé communautaire ; la santé publique ou en renforcement du système de santé ;
  • Avoir une experience de facilitation d’ateliers et de rédaction des rapports
  • Etre apte à voyager sur le terrain si besoin.
  • Parler et écrire couramment le français ; la connaissance de l’anglais sera un atout.

Durée : le consultant sera engagé pour une durée de trois mois à partir de la date de signature du contrat, jours qui seront répartis entre mai, juin et juillet 2019.

 

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés et passeront à l'étape suivante du processus de selection.



[1] SASDE : stratégie d’accélération de la survie de l’enfant

[2] SNSE : stratégie nationale de survie de l’enfant

[3] Production de plan stratégique 2016-2020, du guide de mise des SEC, cahier des participants, outils de rapportage.

[4] O. Ouattara, A. Boré, M. N. Traoré : évaluation de la santé communautaire au Mali ,INRSP 07 Fev.2017

[5] Plan d’action de la santé communautaire 2019-2020

Advertised: Greenwich Standard Time
Applications close: Greenwich Standard Time

Back to search results Apply now

Share this:

| More
 

New enhanced search