Employment at UNICEF

 

Sign up for
job alert

Keep informed about job opportunities at UNICEF

Already Applied?

Update your details, view your application and progress

Refine search

Work type

Locations

Africa

Categories

Job Level
Programme and Policy

Position level

Temporary Appointment: Nutrition Specialist (Coordination of PCIMA Projects), P-3, Kinshasa, DRC

Apply now Job no: 527686
Work type: Temporary Appointment
Location: Congo, Dem. Rep
Categories: Nutrition, P-3

Contexte

En République Démocratique du Congo (RDC), 43 pourcent des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique ou retard de croissance soit presque un enfant sur deux. Six provinces sur 26 ont des prévalences dépassant 50 pourcent (seuil d’urgence) et 14 de ces 26 provinces comptent plus de 40 pourcent d'enfants malnutris. Par ailleurs, la situation de la malnutrition chronique a stagné ces 15 dernières années : la prévalence a évolué de 38 pourcent des enfants de moins de cinq ans en 2001, à 47 pourcent en 2007 et 43 pourcent en 2013-2014. Mais les enfants de moins de cinq ans souffrent aussi de malnutrition aigüe; 8 pourcent en sont affectés dans le pays. Certaines zones de santé sont plus affectées que d’autres. En 2017 la situation d’insécurité alimentaire s’est détérioré et le statut nutritionnel des enfants s’est affaibli. D'après les données du système d'alerte et surveillance nutritionnelle, 104 des 516 zones de santé (20%) étaient en alerte nutritionnelle de janvier à Octobre 2017. La situation nutritionnelle de la population dans les provinces de grand Kasaï demeure inquiétante.

Le pays devrait fournir davantage d'efforts pour atteindre l'objectif de 40 pourcent de réduction des taux de malnutrition chronique d'ici 2025. Un scénario de réduction de 15 pourcent du taux de malnutrition chronique, permettrait de réduire 10 pourcent la proportion des enfants souffrant de malnutrition chronique, c’est-à-dire prévenir la malnutrition chez deux millions d’enfants de moins de cinq ans. Les crises aigues récentes et la détérioration de la situation nutritionnelle, pourront compromettre d’avantage les opportunités d’épanouissement et développement des enfants congolais.

Environ 2.2 million d’enfants malnutris aigue sévères ont besoin d’une prise en charge nutritionnelle en RDC en plus des femmes enceintes et des nourrissons et jeunes enfants qui ont besoin d’appui sur l’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants et plus de 12 million d’enfants moins de cinq ans ont besoin de supplémentation en micronutriment.  En 2018, le cible des enfants malnutris aigue sévères à traiter est de 1.1 million sur tout le pays (dans les zones L3 et les zones non L3)

Cette situation et ambition appelle à un programme urgent de réponse nutritionnelle, inscrite dans le Plan de Réponse Humanitaire 2018 et les engagements du Gouvernement et des partenaires intégrés dans le « Document narratif commun sur la nutrition », lancé par le Ministre de la Santé avec l’appui de l’UNICEF et de la Banque Mondiale.

L’UNICEF reste un partenaire important en nutrition et à ce titre, joue un rôle crucial dans l’extension de la capacité de traitement de la MAS en DR Congo. En dépit des progrès accomplis, le besoin d’étendre la couverture du programme de prise en charge reste important.

En sa capacité de lead de la nutrition, l’UNICEF est sollicité par plusieurs bailleurs pour l’appui à la prise en charge de la malnutrition aigüe sévère en RDC en étroite collaboration et coopération avec les partenaires de mise en œuvre NGO. A ce titre, l’UNICEF administre certains des projets financés par DFID, USAID/FFP, FCH, EU, notamment pour assurer le pipeline des intrants nutritionnelles et établie des accords de collaboration avec les NGO avec des autres tiers parts pour l’assurance qualité.

Au regard de ce qui précède la section Nutrition propose le recrutement un coordonnateur des projets pour une durée de 11 mois, pour appuyer le bureau dans la coordination des projets dans la PCIMA.

2. Comment pouvez-vous faire la différence pour UNICEF en RDC?

Objet du poste:

Le coordonnateur travaillera sous la supervision directe du Chef de la section nutrition, en étroite collaboration avec les spécialistes nutrition du niveau national et provincial de même que les cadres du Programme National de Nutrition (PRONANUT) provincial d’une part et les ONG de mise en œuvre d’autre part. 

Vos Responsabilités et Tâches:

  • Assurer, dans les temps impartis et selon les critères techniques corrects, la réalisation de toutes les activités des projets de prise en charge de la malnutrition aigüe sévère au niveau national, en veillant soigneusement à l'harmonisation des stratégies et actions entre les provinces et partenaires du projet, en mettant l'accent sur la mise à l’échelle d’une réponse de qualité et les synergies et coordination entre les partenaires.
  • Suivre la mise en œuvre des interventions et la gestion des intrants en étroite collaboration avec le spécialiste en supply et logistique pour la nutrition et les projets
  • En collaboration avec le IMO de nutrition et du cluster chargé de la gestion de l’information, s’assurer que des données de qualité relatives à la PCIMA sont disponibles, compilées, analysées et diffusées à temps.
  • Fournir les indications de travail nécessaires aux responsables de suivi des projets au niveau des provinces et aux partenaires de mise en œuvre en précisant les questions essentielles à affronter, en formulant des directives pour l'identification, le suivi et la mitigation des risques.
  • Préparer et contrôler les plans de mise en œuvre des partenaires (accords des partenariat) ainsi que le budget du projet, selon les divers plans de travail et budgets et suivre les processus de monitoring et évaluation. Conseiller les personnes en charge de l’exécution des projets, afin de garantir l'achèvement des interventions et la qualité d’exécution.
  • Identifier des partenaires potentiels pour la mise en œuvre des projets, examiner les propositions d’accords et soumission au Chef de section. Préparer les contrats avec les partenaires (protocoles d'accord, projets), pour approbation par le comité.
  • Assurer le contrat et suivi sur le Third Part Monitoring et l’exécution du plan d’assurance qualité et de monitoring des projets
  • Veiller à une liaison efficace et au maintien d'une bonne communication entre les partenaires, l’UNICEF, le gouvernement et les bailleurs et d'autres personnes concernées.
  • Organiser les réunions des partenaires et UNICEF et bailleur, en étroite collaboration avec le chef de la section nutrition de manière régulière et préparer les documents techniques nécessaires.
  • Diffuser la documentation appropriée et communiquer aux collègues techniques des provinces et aux partenaires les expériences acquises dans les projets ; exposer succinctement les résultats obtenus, préparer et distribuer les rapports
  • Rédiger en temps voulu les rapports d'activité et d'avancement, à soumettre au chef de la section et assurer la diffusion des rapports intérimaires, des minutes, des documents techniques, des rapports de réunion et d’atelier, une fois que ces documents auront été approuvés.
  • S'occuper de la conservation de la documentation du projet et de celle des aspects financiers des opérations.
  • Participer à toutes autres tâches identifiées par le superviseur.

RESULTATS/PRODUITS ATTENDUS

  • La gestion des intrants est coordonnée et les ruptures de stock sont minimisées.
  • L’assurance qualité des interventions est faite à travers les supervisions formatives.
  • Des orientations claires sont fournies aux bureaux de province pour la mise en œuvre effective de ces interventions.
  • Les données de qualités sont disponibles en temps utiles.
  • Les contributions aux rapports aux donateurs sont produites à bonne date.
  • Un plan d’exécution de tous les projets et des partenariats qui sera validé par UNICEF
  • Des présentations mensuelles des résultats des projets- Dashboard

LIVRABLES

  • Rapport mensuel d’activités transmis mensuellement (prenant en compte les points sus mentionnés)
  • Rapport de l’état d’exécution trimestrielle des projets
  • Un rapport semestriel par projet sera disponible

Durée

La durée est de 11 mois sur la période du 1 aout 2019 au 1 juillet 2020.

QUALIFICATIONS ET CONNAISSANCES

  • Licence(Bac+5) en nutrition, santé publique ou épidémiologie ou en sciences sociales ou de la santé
  • Au moins cinq (5) années d’expérience dans le domaine de la gestion/coordination des programmes et projets de nutrition ou santé publique.
  • Un diplôme de graduat (Bac+3) avec au moins 8 ans d’expérience professionnelle dans les domaines précités serait acceptable.
  • Avoir une connaissance profonde de la Prise en Charge Intégrée de la Malnutrition aigüe au sein des enfants de 6 – 59 mois.
  • Une expérience de la gestion des programmes de nutrition en situation d’urgence serait un atout.
  • Etre apte à travailler dans un environnement international et multi-culturel.
  • Avoir l’aptitude à travailler en équipe.
  • Avoir de solides compétences analytiques.
  • Maîtriser l’outil informatique et ses applications.
  • Etre en mesure de travailler dans des conditions difficiles et sous stress
  • Avoir la maitrise du français, anglais ou d’une autre langue de NU

Pour chaque enfant, vous devrez démontrer…

Nos valeurs fondamentales d’Engagement, de Diversité et Intégité et nos compétences clés en Communication, Travaille en Equipe et Recherche des Résultats. Pour consulter notre Cadre de Compétences, veuillez cliquer ici

N'oubliez pas d'insérer dans votre dossier de candidature une lettre de motivation, un curriculum vitae basé sur les réalisations et comprenant les coordonnées de contact (adresse physique, numéros de téléphone fixe et cellulaire), les copies de vos diplômes, de vos attestations de fin de service, ainsi que tout autre document utile renseignant sur la carrière du candidat.

Seules les candidatures envoyées en ligne seront considérées

https://unicef.org/about/employ/

UNICEF promeut la diversité et l'inclusion au sein de son personnel et encourage les candidats qualifiés, hommes et femmes de toutes les nationalités, religions et origines ethniques, y compris les personnes vivant avec handicap à postuler afin de devenir membre de l'Organisation.

Advertised: W. Central Africa Standard Time
Applications close: W. Central Africa Standard Time

Back to search results Apply now

Share this:

| More
 

New enhanced search