Employment at UNICEF

 

Sign up for
job alert

Keep informed about job opportunities at UNICEF

Already Applied?

Update your details, view your application and progress

Refine search

Work type

Locations

Africa

Categories

Job Level

Position level

Consultant international pour la coordination du cluster nutrition au Burkina Faso

Apply now Job no: 529101
Work type: Consultancy
Location: Burkina Faso
Categories: Consultancy

UNICEF works in some of the world’s toughest places, to reach the world’s most disadvantaged children. To save their lives. To defend their rights. To help them fulfill their potential.

Across 190 countries and territories, we work for every child, everywhere, every day, to build a better world for everyone.

And we never give up.

For every child, 

La crise humanitaire au Burkina Faso s'est intensifiée depuis 2018 par des menaces sécuritaires prolongées et d'attaques de groupes armés principalement dans les régions frontalières du Mali et du Niger. Au 31 décembre 2018, le gouvernement a déclaré le statut « d’urgence » dans 14 provinces de 6 régions sur 13 (Sahel, Nord, Centre-Est, Hauts-Bassins, Boucle du Mouhoun et Est) qui a été prolongé jusqu'en janvier 2020. Depuis la déclaration, le nombre de personnes déplacées a considérablement augmenté, passant de 87 000 en janvier 2019 à 560,033 le 09 décembre 2019 (avec environ 85% des PDI installés dans les communautés d'accueil et le reste dans cinq sites de déplacement). La plupart des populations déplacées se trouvent dans la région du Sahel, province de Soum (196 409) et dans la région Centre Nord, province de Sanmatenga (132 871). Selon la récente situation de fonctionnalité des formations sanitaires partagée par le Ministère de la Santé le 09 décembre 2019, 96 formations sanitaires sont fermées et 136 (sur 1140 dans 6 régions) fonctionnent avec un minimum d'opérations. La plupart des établissements de santé fermés sont dans la région du Sahel (45%) et le Centre Région Nord (27%). Cela affecte environ 1 185 637 personnes qui ont un accès limité aux services essentiels de santé et de nutrition.

Les conséquences combinées de divers facteurs (déplacements massifs de personnes du fait de l’insécurité, crise alimentaire des 2 dernières années, réduction des offres de services par les acteurs de terrain, qu’ils soient étatiques ou non étatiques, etc.) ont comme effet la dégradation de la situation nutritionnelle comme l’ont montré les résultats de l’enquête nutritionnelle rapide organisée dans six communes de quatre régions les plus affectées par la crise humanitaire. Cinq régions du Burkina Faso (Sahel, Centre Nord, Nord, Est et Boucle du Mouhoun) sont les plus touchées par la crise. Ces régions abritent des PDI présentant une vulnérabilité accrue liée à l'insuffisance d’accès à la nourriture ainsi qu'aux services sociaux. Les mêmes régions ont traditionnellement été les plus touchées par la malnutrition aiguë avec des taux de malnutrition aiguë globale et sévère atteignant respectivement 12,8% et 3,1% au Sahel en 2018. Des dégradations importantes sont attendues en 2020 comme le montrent les résultats préliminaires de la nutrition rapide enquête menée en octobre 2019, dans six communes accueillant des déplacés internes, dans la région du Sahel, du Centre Nord, de l'Est et du Nord. Les résultats indiquent que des niveaux inquiétants de malnutrition aiguë globale et sévère varient de 19,7% GAM et 7,8% SAM dans le site de Barsalogho IPD et 16,9% GAM et 5,1% SAM dans la commune de Djibo. Les estimations faites dans le cadre de l’analyse des besoins humanitaires pour 2020, le nombre total d'enfants souffrant de malnutrition aiguë (à la fois modérée et sévère) est estimé à 356 968, dont 147 137 souffrant de malnutrition aiguë sévère.

Le Burkina Faso, compte un grand nombre d’organisations non gouvernementales qui interviennent dans le domaine de la nutrition en partenariat avec le Ministère de la Santé.

Tenant compte de cette situation humanitaire alarmante, et en vu d’améliorer la coordination de la réponse d’urgence, sept clusters ont été activés au Burkina dont celui de nutrition depuis le 11 décembre pour une période de six mois. Le cluster vise à renforcer la coordination de l’action humanitaire en instaurant un leadership clair, en précisant la répartition des tâches entre les différentes organisations et en définissant leurs rôles et responsabilités.

Ces termes de référence sont élaborés pour faire le recrutement d’un Consultant, Coordinateur du cluster nutrition pour une période de trois mois.

Comment pouvez-vous faire la différence?

Sous la supervision de la Représentante de l’UNICEF, le(a) consultant(e) travaillera en étroite collaboration avec la Chargée des urgences de l’UNICEF, la Section Santé/Nutrition, la Direction de la Nutrition et tous les partenaires en nutrition (Gouvernement, ONG et/ou agences internationales).

Il/Elle sera chargée de ;

  1. -       Mettre en place les outils du cluster nutrition en vue d’en assurer la fonctionnalité au niveau national et au moins dans trois régions (Sahel, Centre Nord, Est) : 1) actualiser la matrice de présence et d’interventions des partenaires de nutrition ; 2) faire la cartographie des interventions de nutrition dans les cinq régions en urgence ; 3) créer une page d’informations nutritionnelles sur le site de OCHA.
  2. -       Assurer la mise en place des structures de fonctionnement du cluster nutrition : Finaliser les termes de référence du cluster nutrition national et des clusters régionaux
  3. -       Faciliter l’élaboration du plan d’action du cluster nutrition pour l’année 2020
  4. -       Mettre en place/clarifier les responsabilités des groupes techniques de travail (GTT) du cluster nutrition
  5. -       Mettre en place un mécanisme de coordination régulier et de planification humanitaire.
  6. -       Identifier les gaps d’interventions de nutrition et les partager avec les membres du cluster nutrition, la Direction de la Nutrition et la Représentante de l’UNICEF
  7. -       Faciliter l'échange d'informations à l'intérieur et à l'extérieur du cluster via le site Web, les groupes de communication, les bulletins sur la nutrition, etc…

S'engager de manière proactive dans un mécanisme de coordination stratégique pertinent sur des thèmes identifiés (assistance en espèces, et en bons, AAP, intégration, accès humanitaire, etc.).

To qualify as an advocate for every child you will have…

  • Formation universitaire :

    Être titulaire d'un diplôme universitaire de niveau minimal Bac + 5 dans le domaine de la Nutrition, de la Santé Publique ou tout autre domaine reconnu équivalent.

    Expériences spécifiques à la mission

    • Avoir une expérience récente en nutrition dans les programmes d'urgence, y compris, mais sans s'y limiter, la malnutrition, les micronutriments, la supplémentation et la méthodologie d'enquête SMART.
    • Expérience dans la coordination du cluster nutrition dans une Agence des Nations Unies, en l’occurrence l’UNICEF
    • Connaissance du Comité permanent inter organisations et de l'approche Cluster, soit par la formation, soit par l'expérience pratique.
    • Un minimum de 5 ans d'expérience avec le système des Nations Unies et/ou une ONG.
    • Expérience en matière d'intervention d'urgence et de coordination de programmes.
    • Expérience de travail avec des agences gouvernementales, des autorités locales, des organisations internationales, des ONG et des communautés dans le domaine de la nutrition en situation d'urgence.
    • Expérience de travail sur le terrain.

    Aptitudes linguistiques

    Le Consultant devra travailler et faire usage du Français comme langue de travail. Une bonne connaissance de l’anglais sera un atout

For every Child, you demonstrate…

UNICEF's values of Care, Respect, Integrity, Trust, and Accountability (CRITA) and core competencies in Communication, Working with People and Drive for Results.

 

The functional competencies required for this post are...

 

View our competency framework at

http://www.unicef.org/about/employ/files/UNICEF_Competencies.pdf

UNICEF is committed to diversity and inclusion within its workforce, and encourages all candidates, irrespective of gender, nationality, religious and ethnic backgrounds, including persons living with disabilities, to apply to become a part of the organization.

UNICEF has a zero-tolerance policy on conduct that is incompatible with the aims and objectives of the United Nations and UNICEF, including sexual exploitation and abuse, sexual harassment, abuse of authority and discrimination. UNICEF also adheres to strict child safeguarding principles. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks, and will be expected to adhere to these standards and principles.

 

Remarks:

Mobility is a condition of international professional employment with UNICEF and an underlying premise of the international civil service.

Only shortlisted candidates will be contacted and advance to the next stage of the selection process.

Advertised: Greenwich Standard Time
Applications close: Greenwich Standard Time

Back to search results Apply now

Share this:

| More
 

New enhanced search